Mastering

Dans le livre "En studio avec les Beatles", Geoff Emerick raconte qu'on lui a expliqué que le mastering avait pour but que "ça sonne mieux après qu'avant le mastering".
 


Imaginer que le mastering est l'étape magique de "boost" qui va bonifier votre mixage serait une erreur. Le mastering n'a pas vocation à résoudre des problèmes de mixage ou d'enregistrement, même si cette étape permet quelques possibilités de compensation.

Vous avez sûrement remarqué que vos morceaux préférés ne montrent pas exactement le même visage quand vous les écoutez au casque, avec des écouteurs, avec vos enceintes d'ordinateurs ou sur votre téléphone. Ces situations d'écoutes sont très différentes.

Faire en sorte que votre musique sonne bien, peu importe le système audio qui la diffuse, requiert une bonne oreille (voire deux), du matériel fiable, et une méthode sérieuse. Mon approche est la combinaison de plusieurs faisceaux d'analyse.

Les prestations :
 

Mastering référencé (alignement avec des morceaux de référence incontournables dans le même style musical)
Ecoutes croisées
 (traitement et correction s'appuyant sur la consultation de casques et enceintes de caractères différents, en mono et en stéréo)
Mesures objectives (analyseur de spectre, mesures dynamiques, contrôle de la phase)
Volumes optimisés (niveaux ajustés pour éviter les pénalités de volume des plateformes streaming)
Fichiers calibrés (fichiers .wav aux normes)


 

Les tarifs sont disponibles sur devis personnalisé.

Pour tout renseignement : laurent.auffret@tqidr.com
ou utilisez le formulaire de contact du site.